L’information et le conseil pour votre ascenseur

SOS-Ascenseurs.fr

Formation désincarcération de personnes bloquées dans les ascenseurs

Voir nos Explications

Accident _ Chute d’un ascenseur Paris XI

le 27 octobre 2011

Les Faits

Le Jeudi 27 octobre 2011, peu après 13 heures, une femme et deux enfants ont été grièvement blessés, dans une cabine d’ascenseur qui aurait chuté de six étages.

L’appareil équipant l’immeuble HLM du XIe arrondissement de Paris était entretenu par une société connue et filiale de l’une des quatre grandes sociétés d’ascenseurs dominant le marché en France.

L’ascenseur de marque Schindler,datait de la construction de l’immeuble situé au 15 rue Robert et Sonia Delaunay, en 1996 et avait été remis aux normes selon le récent décret 2004-964 (loi de Robien ou SAE) cet été.

Devant la presse, des habitants ont toutefois évoqué des problèmes récurrents de fonctionnement de l'ascenseur.

La mère âgée de 40ans sa fille et son fils de 4 et 7 étaient donc dans la cabine lorsque celle-ci est tombée du 4e étage au 2e sous-sol.

Le conseil d'administration de l'organisme Paris Habitat qui gère cet immeuble, a l'intention de porter plainte contre Somatem, la société chargée de la maintenance de l'appareil, qui aurait réalisé les travaux de mise aux normes. Selon des sources, le bureau Véritas aurait vérifié l'appareil il y a une quinzaine de jours, toutefois, le bureau Veritas a démenti, dans un communiqué, avoir inspecté cet ascenseur depuis février 2011, soit avant les travaux exécutés en septembre.

Comme d’habitude, dans ces cas là, une enquête a été ouverte sur cet accident. La cabine est donc sous scellé.

Tous les autres ascenseurs de cette résidence seront arrêtés pour être contrôlés.


En France, on compte 100 000 utilisations d’ascenseurs par jour.

En avril 2011, la Fédération des ascenseurs s'était réjouie de la baisse des accidents mortels depuis la mise en oeuvre en 2006 d'un plan de sécurisation, affirmant que 11 utilisateurs étaient décédés entre 2006 et 2010 contre 33 entre 2001 et 2005.


Explications par SOS-Ascenseurs


Les ascenseurs ne chutent que très rarement.


En effet, des précautions importantes sont prises pour éviter un tel incident:


Le système de parachute est un élément très efficace si il est aux normes actuelles (l’appareil venait d’être mis aux normes).

Même en cas de rupture de tous les câbles ou des dispositifs de fixation, celui-ci empêche la chute de la cabine.

Il peut aussi se déclencher en cas de descente trop rapide de l’appareil (plus de 15% de la vitesse normale).


Que s’est-il passé?

Bien que l'enquête de police n’est jamais totalement révélée, et que les médias n’ont pas reporté sa conclusion, il semble que les techniciens de la société ont pu constater les observations suivantes:


Une poulie côté contrepoids était défectueuse et l’axe s’est usé au point de lâcher. Les câbles de traction  avec la poulie se sont détachés laissant tomber le contrepoids tandis que la cabine chutait de son côté.

La cabine n’était toutefois pas dans les étages supérieurs, comme l’affirmaient les témoins, mais près de l’étage inférieur. Ainsi, les occupants ont été retrouvés au niveau du sous-sol.

Que le parachute se soit déclenché ou que la cabine se soit arrêtée sur les amortisseurs installés sous la cabine, l’accélération et le choc de l’arrêt ont due être suffisamment violents pour que les occupants aient l’impression d’être tombés de plusieurs étages.


Pour ajouter à cela, le contrepoids (une masse métallique supérieure à une tonne) est tombée à quelques centimètres de la cabine, et ne comportait sans doute pas de parachute (pas obligatoire). Puisque la cabine était en bas, le contrepoids est donc tombé depuis les étages supérieurs.



La phrase suivante apparaît dans la presse

‘Selon ce témoin, un garçon habitant l'immeuble "et assez costaud" est parvenu à extraire la fillette de l'ascenseur avant que les pompiers n'arrivent.’


Bien que les personnes étant intervenues soient sans doute de bons voisins ayant voulu secourir dans les plus brefs délais les victimes de ce malheureux accident, il ne faut jamais essayer de sortir une personne bloquée dans un ascenseur.

Toutes les conditions sont étudiées afin d’assurer l’aération nécessaire et la sécurité des passagers. Essayer de les faire sortir, c’est faire courir un risque aux occupants de la cabine et à l’intervenant.

Retour Haut de page